Meeting with a French organisation « Collectif mémoire et avenir » in the European Parliament

EuFoA, represented by its Secretary General Michael Kambeck and Project Manager Lidia Gromadzka, participated in a meeting with a French organisation from Valence, « Collectif mémoire et avenir”. The event took place Wednesday 14 April in the European Parliament and was organised by French MEP, Ms Michèle Rivasi.
Please find below an article published in “Le Dauphiné Libéré” on Sunday 18 April and reprinted in an online newspaper “Nouvelles d’Arménie”.

Le Collectif Mémoire et Avenir au Parlement européen à Bruxelles. Débat sur l’Arménie, le Haut Karabagh, la Turquie et le génocide arménien

Une forte délégation de plus d’une vingtaine de membres du Collectif Mémoire et Avenir s’est rendue mercredi 14 avril au Parlement européen de Bruxelles, à l’invitation de la députée européenne Michèle Rivasi (Europe Ecologie). Parmi la délégation valentinoise, outre Krikor Amirzayan le coordinateur du Collectif, on notait la présence de Georges Eretzian, Vartkés Simonian et Edouard Tchokaklian (également membres d’« Arménia ») mais aussi le sculpteur Toros, Alexandre Siranossian (ex-directeur du Conservatoire de musique de Romans et spécialiste de la musique arménienne), Jean Patoulliard, Odile Blanc, Annie Roche (tous trois élus de Valence et Bourg-Lès-Valence), Gérard Jassoud, Maryse Hilaire, Hovhannes Kasbarian, Chrystèle Lusci. Le groupe a pris connaissance des diverses commissions de l’institution européenne et s’est rendu quelques instants en pleine séance de l’hémicycle au moment même où le Parlement européen respectait une minute de silence à la mémoire des dirigeants polonais disparus dans le crash aérien la semaine dernière.
Le Collectif Mémoire et Avenir rencontra quelques députés européens et s’est rendu à une conférence-débat sur le thème spécialement préparé pour le groupe drômois, « Relations entre l’Union européenne et l’Arménie : quelles perspectives ? ». Michèle Rivasi ouvrait la séance en insistant sur l’importance de faire connaître l’Arménie et le sort du Haut Karabagh à Bruxelles, tout en insistant sur l’importance d’une loi de pénalisation du négationnisme du génocide arménien. Le premier intervenant, Nicolas Tavitian représentant de la Fédération Euro-Arménienne au Parlement européen de Bruxelles a présenté « la politique européenne vis-à-vis du Haut Karabagh, la question de la démocratisation et des réformes en Arménie ». Il a en outre noté l’importance des représentations arméniennes à Bruxelles. « Nous comptons sur vous, car vous êtes à Valence ou dans d’autres villes, de véritables relais pour avancer ensemble dans ces dossier » affirma N. Tavitian. Anouch Nararian, représentante de l’« Armenian General Benevolent Union » (Ugab) a brièvement rappelé le rôle de coordination des aides européennes avec l’Arménie où nombre de programmes européens sont en place.

Varténie Echo, de la « Fédération euro-arménienne pour la Justice et la Démocratie » a réalisé l’historique des textes européens quant à la reconnaissance du génocide arménien, de la position de l’Europe face à l’entrée de la Turquie et l’environnement politique et géostratégique de l’Arménie. Elle insista sur l’importance des missions arméniennes qui sont actives et s’organisent depuis quelques années à Bruxelles.

 

Michael Kambeck, secrétaire général de l’European Friends of Armenia (EuFoA) et Lidia Gromadzka ont présenté l’activité de leur organisation qui vise à créer un lobbying autour de l’Arménie. « L’Arménie occupe une place très importante auprès de l’Union européenne » dit M. Kameck et d’ajouter « notre organisation crée des liens entre l’Arménie et les décideurs politiques européens dans les domaines de la politique, de l’économie et de la culture ». L. Gromadzka détailla quelques actions de l’EuFoA et ses nombreux adhérents « Amis européens de l’Arménie ».

 

Deux représentants officiels de l’Arménie à Bruxelles assistaient également à la réunion avec le Collectif Mémoire et Avenir. Arman Khatchatryan, représentant de la Mission permanente de l’Arménie auprès de l’Union européenne remercia les organisateurs de cette conférence-débat qui permet « de rencontrer des membres de la communauté arménienne de France et des amis, qui portent ainsi un intérêt à l’Arménie et ses relations avec l’Europe ». Lors de son intervention, A. Khatchatryan a évoqué les nouvelles perspectives de l’Arménie avec l’Union euopéenne.

Enfin lors du débat, de très nombreuses questions furent évoquées. Parmi elles, la position de l’Union européenne face à l’Arménie, au génocide arménien, au Haut Karabagh, au blocus imposé à l’Arménie par la Turquie et l’Azerbaïdjan, ainsi que la question de l’intégration de la Turquie. Au terme d’une journée très riche, la délégation revenait de Bruxelles, visiblement satisfaite des rencontres. « nous tenions à remercier Michèle Rivasi qui nous a permis ainsi d’être présents au Parlement européen. Nous remercions également la responsable de son bureau et collaboratrice Hélène Legardeur ainsi que son attaché parlementaire David Rui pour leur très grande implication dans cette réalisation. Notre mission a atteint ses objectifs. Nous avons pris connaissance de l’organisation européenne mais nous avons surtout participé à des échanges très forts avec les délégations. La conférence-débat tint toute sa promesse et tous les participants marquèrent leur satisfaction ». ont affirmé les membres de la délégation. Le Collectif Mémoire et avenir n’a qu’un mot d’ordre « continuer le combat contre le négationnisme, lutter pour la reconnaissance et la condamnation des génocides afin de contribuer à prévenir d’autres crimes contre l’humanité ».

 

Texte et reportage-photos au Parlement européenn à Bruxelles Krikor Amirzayan

News Roundup

Subscribe to our news roundup to get news on your email.

Archive

April 2019
SU MO TU WE TH FR SA
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930